ARCES-SUR-GIRONDE – COMMUNE DU PAYS ROYANNAIS

Lifting pour Garnier

ROYAN : Qui se souvient que le boulevard Garnier portait il y a encore peu le titre de chemin départemental 25 ? Aujourd’hui intégré au giron communal, l’artère longeant la Grande Conche doit faire l’objet d’un lifting intégral, en liaison avec la commune voisine de Saint-Georges-de-Didonne. Le conseil municipal de Royan a approuvé vendredi soir le principe d’une consultation préalable associant le plus grand nombre. Cette dernière s’ouvrira dès le 15 septembre et se poursuivra durant toute la durée d’élaboration du projet.
« C’est un projet dont nous avons longuement débattu lors de la récente assemblée générale du quartier du Parc, explique le député-maire Didier Quentin. Ce dossier était en suspens depuis plusieurs années. Il est temps de passer aux actes ». Sans être accablant, l’audit réalisé sur cet axe routier particulièrement fréquenté en saison, épine dorsale du Parc, ne prête cependant pas à sourire : sécurité approximative, esthétique datée, revêtement de la promenade endommagé, aménagement végétal «malmené», absence d’accès pour personnes handicapées entre le Mirado et le Lido…

Limitation de la vitesse. L’état des lieux pointe les enjeux de sécurité liés à une circulation automobile «dense et rapide ». « Le transit, la promenade et la desserte du Parc sont concomitants sur cet axe. Il convient d’aménager une voirie pour tous les usagers. » Le nouveau tracé prévoit la création de chicanes pour augmenter la lisibilité des carrefours. Des cédez-le-passage et des plateaux traversants devraient également être mis en place sur cet axe appellé à devenir une « zone 30 », circulation limitée à 30 km/h avec priorité aux piétons. Le stationnement est également remis à l’étude. La commune entend maintenir un stationnement de proximité pour les voitures, tout en développant celui des cycles. Toutes considérations qui interviennent également dans la reprise du contournement du Tiki, reprofilage allant dans le sens d’une réduction de l’espace routier, afin de laisser place aux piétons et aux deux-roues.

Piétons. Globalement, la circulation des piétons se voit privilégiée. Que ce soit par la mise en place de plateaux traversants surélevés, que par la matérialisation d’un espace piétonnier, doté d’un revêtement adapté et d’un mobilier urbain repensé, avec un cheminement différencié de celui des vélos. . Le projet inclut en outre la reprise en main de l’espace paysager.
La commune entend profiter de cette réfection du Boulevard Garnier pour poursuivre l’effort de reprise du réseau d’eau pluvial amorcé en 1999, préalablement au réensablement de la Conche. L’ensemble de l’opération, doit être réalisée en trois tranches, pour un coût estimé de 10 millions d’euros hors taxes.

Modalités. La concertation s’ouvrira donc d’ici deux semaines. Le dispositif prévoit la création d’un point information en mairie, la mise en place de panneaux d’information sur site, l’organisation de réunions avec les riverains, les professionnels, l’agglomératoin Royan Atlantique et la commune de Saint-Georges-de-Didonne, ainsi qu’une campagne de communication via le mobilier urbain ou par voie de presse. Source

Laisser un commentaire

Jeudi - Sem. 42 1 9 Oct. Saint René 0Nouvelle lune
Publicité

Votre météo de Arces en direct et Webcam

Météo en 6 langues
Consulter la météo

Quelques photos de la commune


Votre qualité de l'air