ARCES-SUR-GIRONDE – COMMUNE DU PAYS ROYANNAIS

La Région investit

REGION : Il aura suffi d’une petite phrase de Dominique Bussereau dans sa « lettre » aux habitants du canton de Royan-est, dont il est le conseiller général, pour piquer au vif Régine Joly, vice-présidente du Conseil régional.


« Le plan d’électrification de l’étoile ferroviaire de Saintes suit son cours », écrit le président du Conseil général, qui « regrette » toutefois « le manque de soutien de la Région Poitou-Charentes et les déficiences actuelles en matière de matériel roulant ».

Régine Joly tient à rétablir « la vérité des chiffres ». La vice-présidente du Conseil régional rappelle, par exemple que « les deux tiers des 800 000 km/train (1) créés depuis 2003 concernent la Charente-Maritime (La Rochelle-Poitiers/ Royan-Saintes ; Angoulême ou Niort/La Rochelle ; Saintes – Bordeaux)».

Le Conseil régional n’est pas étranger, non plus, au dynamisme retrouvé de « l’étoile ferroviaire de Saintes », où « les créations d’offres sur toutes les branches de l’Etoile ont permis une augmentation significative du trafic de la gare, 1re gare TER de la Région (+ 17,5 % en 3 ans) », souligne Régine Joly.

Un « manque de soutien » de la Région en matière de matériel roulant ? L’élue référente du Conseil régional pour le Pays royannais ne peut laisser passer l’offense : « Les investissements sur le matériel (23 autorails à grande capacité représentant un investissement de 110 millions d’euros permettant fin 2010 de disposer d’un parc entièrement neuf ou modernisé) contribuent à renforcer l’emploi SNCF à Saintes, dont le centre de maintenance a reçu parallèlement un investissement de 13,5 M? et 35 à 40 emplois permanents seront ainsi en place en 2010. »

Des crédits pour Saintes-Royan.

Un prêté pour un rendu : Régine Joly précise que « lors de l’élaboration du contrat de plan État-Région (CPER) 2007-2013, l’opération concernant la modernisation et la signalisation de la ligne Angoulême-Saintes a été inscrite pour 65 M?, mais les crédits d’État nécessaires pour engager les études n’ont pas été donnés, Dominique Bussereau ayant décidé de porter tous les crédits sur les études de niveau « avant-projet » sur l’électrification de la desserte de Saintes- Royan bien que cette opération ne soit pas inscrite au CPER. […] Par ailleurs, il faut signaler également que le Conseil général a perdu beaucoup de temps pour la réalisation des passages à niveaux (dont il a la maîtrise d’ouvrage) mais financés par la Région à 70 % en Charente-Maritime, soit 10,45 M?. »

(1) Les dessertes ferroviaires supplémentaires créées depuis 2003, comptabilisées au nombre de kilomètres que ces nouveaux trains parcourent chaque année. Source

Laisser un commentaire

Mardi - Sem. 42 1 7 Oct. Saint Baudoin YNouvelle lune
Publicité

Votre météo de Arces en direct et Webcam

Météo en 6 langues
Consulter la météo

Quelques photos de la commune


Votre qualité de l'air