ARCES-SUR-GIRONDE – COMMUNE DU PAYS ROYANNAIS

A vocation rurale

Daniel Hillairet se trouve sous les feux de la rampe depuis quelques mois. Intronisé dauphin de l’ancien conseiller général du canton de Cozes, Jean-Paul Berthelot, il lui a succédé au siège de conseiller général en 2006 après son décès, au terme d’une campagne difficile. Quelques mois plus tard, il remettait déjà son mandat en jeu tout en briguant le fauteuil de maire de Cozes, précédemment occupé par Nadine Rouïl. Le double succès électoral qui s’en est suivi a assis sa légitimité. À 59 ans, il prend les commandes d’une commune dont il entend respecter la vocation rurale.
« Sud Ouest ». Vous venez d’être élu maire de Cozes, mais vous êtes présent depuis de nombreuses années dans le paysage politique local. À quand remonte votre engagement ?
Daniel Hillairet. J’ai occupé des fonctions de conseiller municipal depuis 1981. Je suis devenu adjoint au maire en 1998, en cours de mandat. Je le suis resté dans la mandature suivante.
3 Vous étiez pourtant destiné à prendre la suite de Jean-Paul Berthelot, il y a quelques années?
C’était plus ou moins sous-entendu. Mais je n’en avais pas la volonté. Si on m’avait posé la question, il y a seulement quelques années, cela m’aurait fait rigoler. Entre-temps, j’ai rencontré des gens, on m’en a présenté d’autres, on m’a beaucoup sollicité. J’y ai pris de l’intérêt. Je ne regrette absolument rien. J’ai le goût de faire.
3 Comment s’articulent vos fonctions de maire et de conseiller général ?
Ce sont des fonctions complémentaires. Nous traitons parfois les mêmes sujets, à des niveaux différents. Cela permet d’être plus efficace. La contrepartie est que l’on s’y consacre entièrement. La fonction de maire, particulièrement, est dévoreuse de temps. Pour un travail de fond, mais aussi pour une foule de détails tout autant que pour régler des problèmes entre citoyens, quand ce ne sont pas de simples conflits de voisinage. On y consacre une énergie folle.
3 Cozes est chef-lieu de canton, mais Meschers-sur-Gironde progresse en termes de population. Comment se positionne la commune ?
La commune de Meschers est plus importante en termes de population, et Semussac progresse de manière très importante, du fait de sa proximité avec Royan. Mais nous restons le lieu ressource, où sont implantés les services. La volonté de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique est d’ailleurs de nous conforter dans ce statut de pôle, au même titre que Saujon ou La Tremblade. Nous avons cette volonté de conserver à Cozes sa vocation de village rural, tout en gardant sur place un maximum de ces commerces et services. Cela ne se fait pas toujours sans problème.
3 Quels types de problèmes ?
Nous concentrons sur Cozes un certain nombre de structures à vocation sportive, sociale ou extrascolaire. La commune en assume le poids financier alors qu’elles accueillent aussi bien les personnes résidant dans les communes environnantes. Nous menons une réflexion intercommunale au niveau local. Nous avons également un problème d’accueil. Nous manquons de locaux et de terrains – et au final de financements. Le problème se pose notamment pour le périscolaire et pour le Centre communal d’action sociale.
3 Quelles solutions préconisez-vous ?
Nous y réfléchissons, en prenant en compte tous les critères. Nous avons une population qui augmente, il faut également les loger. Nous devrions avoir passé la barre des deux mille habitants. Il n’y avait plus de terrains disponibles sur la commune. Nous espérons pouvoir dégager des terrains dans le cadre de la révision du PLU, mais nous ne pouvons laisser construire partout. Là encore, il faudrait que les structures suivent. Nous comptons sur l’aide de l’agglomération dans cette tâche.
3 Vous parliez de difficultés de financement ?
Tout a un coût. Même le fauchage annuel sur les routes communales. Les ressources n’augmentent pas et nous n’attendons pas de miracles du côté de l’État. Il nous faut trouver des solutions. Mais c’est la problématique de toutes les communes. Source

Laisser un commentaire

40e Fête du Pineau à Eparges

Entrée et spectacles gratuits. Diner champêtre et dansant chaque soir

La Route des Carrelets

Territoires Imaginaires présente : Port-Maran : Déambulation sonore et illuminations des carrelets à partir de 21h30 le dimanche 13 aout 2017.

Jeudi - Sem. 33 1 7 Août Saint Hyacinthe WDernier croissant
Publicité

Votre météo de Arces en direct et Webcam

Météo en 6 langues
Consulter la météo

A BARZAN LES VESTIGES NOUS LIVRENT LEURS SECRETS

Lire la suite

Quelques photos de la commune


Votre qualité de l'air