ARCES-SUR-GIRONDE – COMMUNE DU PAYS ROYANNAIS

Loin d’être novices

La musique classique est encore à l’honneur ce jeudi 17 juillet. L’église romane des Mathes accueille le Quintette Canaletto. Des musiciens dont l’expérience est loin d’être négligeable. A Talmont-sur-Gironde, l’ensemble Diabolus in musica présente un concert consacré à la musique du Moyen-Age.Les Mathes. Le Quintette Canaletto parcourt le riche répertoire de la musique baroque de la fin des XVIIe et XVIIIe siècles en France et en Europe.
Passionné de musique de chambre, Claude Villevieille partage son expérience de plus de vingt ans avec diverses formations musicales, en duo ou en formations plus larges. Il sera au hautbois. Tout comme Marc Baudry, qui se produit régulièrement avec l’Ensemble instrumental de Belfort. Il intervient également dans l’orchestre de l’Opéra du Rhin.
Alexandre Ouzounoff, joueur de basson, développe une carrière nationale et internationale avec le Trio d’anches Ozi. Frédéric Michel, notamment à la contrebasse, a étudié le clavecin et la basse continue au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Il se produit avec de nombreux ensembles à cordes baroques. François Ducroux joue régulièrement avec l’Orchestre philharmonique de Radio-France, lors de productions de l’Opéra Bastille.
Au programme, des compositeurs tels que Heinichen, Corelli, Califano (clavecin et contrebasse), ou encore Marais et Teleman (basson et basse continue).

Talmont-sur-Gironde. Diabolus in musica, sous la direction artistique d’Antoine Guerber, fait redécouvrir au public une musique un peu oubliée.
« Le Diable dans la musique? » : c’est ainsi que les théoriciens du Moyen Âge nommaient l’intervalle mi-fa (fa-si dans notre solfège moderne), cette quarte augmentée dont s’accommodaient mal leurs oreilles, et qu’il fallait absolument éviter dans la polyphonie !
Depuis 1992, l’ensemble Diabolus in musica se consacre à l’étude et à l’interprétation de toutes les musiques médiévales, du chant grégorien jusqu’aux grandes polyphonies du XVe, avec une prédilection marquée pour les XIIe et XIIIe siècles. À la pointe de la recherche musicologique et historique, l’ensemble travaille directement sur les sources manuscrites et privilégie les répertoires et les oeuvres inédits.
Ses programmes abordent toujours le Moyen Age de façon originale et créative, en replaçant les musiques dans leur contexte historique et esthétique et en cherchant à cerner au plus près la mentalité et la sensibilité médiévales.
Antoine Guerber dirige Diabolus in musica depuis 1992. Après avoir participé aux activités des ensembles Gilles Benchois, Organum, Jacques Moderne, il s’installe en Touraine pour se consacrer à son propre ensemble, se partageant entre la redécouverte de répertoires inédits, leur diffusion, et les activités de formation.
Frédéric Betous sera à l’alto, Raphaël Boulay au ténor, Jean-Paul Rigaud au baryton et Philippe Roche à la basse. Un concert qui promet de l’originalité.
3 Pratique. À partir de 21 heures, dans l’église romane des Mathes et de Talmont-sur-Gironde. Tarif unique : 12 euros. Source

Laisser un commentaire

Heure à Arces :


Vendredi - Sem. 50 1 5 Déc. Saint Ninon XDernier croissant
Publicité

Votre météo de Arces en direct + Webcam

Météo en 6 langues

Publicité

Quelques photos de la commune