« Le dossier ne sera fermé que lorsque 4Gas le dira »

Pour un peu, on se serait attendu à les voir sabrer le champagne.Après tout, les adhérents du collectif Une Pointe pour tous avaient des raisons de fanfaronner, après le non-renouvellement de la convention liant le Grand port maritime de Bordeaux (GPMB) et la société 4Gas.

«Pas de terrain, plus de projet», résumait samedi après-midi Jacques Gervais, vice-président «rive droite» de l’association, lors d’une réunion d’information à la salle de spectacles.

L’insistance des pro-terminal (le conseil de surveillance du GPMB, le syndicat CGT du port, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, plus récemment encore le président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Vincent Feltesse) à voir aboutir le projet de 4Gas, l’intention de l’investisseur d’intenter un recours, les récentes tergiversations de Claude Guéant, secrétaire général de la présidence de la République, incitent, de fait, à la mesure du côté des opposants au terminal méthanier.

Il rappelait le 3 septembre que, finalement, l «implantation à l’embouchure d’un des estuaires naturels les mieux préservés d’Europe» d’un terminal méthanier «constitue à l’évidence un facteur défavorable à l’implantation d’une infrastructure de ce type».

Les riverains de l’estuaire, en Gironde comme en Charente-Maritime, goûtent modérément les interventions et la position du maire de Bordeaux. Source




Edito


 
Voir nos derniers EDITO
 



Inscription à: Arces-sur-Gironde.Com
Votre E-Mail:

 

 

  

Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam

Publicité

Quelques photos de la commune

 

Tous formats

Tous formats



Quelques photos


Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam