Réunion publique du 23 juin 2022

Réunion publique du 23 juin 2022Mise à jour le 11-07-2022 – Pour faire suite à la réunion publique de ce jeudi 23 juin qui avait lieu à la salle des fêtes de la commune de Arces avec une soixantaine de personnes présentes, voici ce que nous pouvons en retenir.

En premier, Mme la Maire souhaite que des jeunes couples avec enfants viennent habiter Arces afin de ne pas faire fermer des classes de l’école communale et précise que ce projet sera de réaliser des maisons en rez-de-chaussée. En second, le projet privé avec l’accord de la mairie est présenté par deux intervenants extérieurs (architecte et agence). Ce projet consiste en la construction d’un lotissement principalement réalisé en rez-de-chaussée (R0) mais également avec étage (R1). Mme la Maire avait oublié de l’indiquer dans son introduction !
Ce lot de maisons soit 26 au total sera construit sur les parcelles ZN6 e partie et ZV9 en partie également. L’emplacement se situe en venant de Cozes, entrée de Arces sur votre droite en face du Moulin de la Croix.
Les intervenants ont fait semble-t-il une révélation que la maire ne souhaitait pas divulguer ce jour et qui est la réalisation d’un second lotissement avec 15 parcelles qui seront sur les parcelles 2N95, D204, ZM22, ZM24 et ZM25 qui sera devant le cimetière. Le premier lotissement devra voir le jour fin 2023 ou début 2024 et pour le second juste après.
Après avoir fait le tour de la réunion publique des intervenants, penchons-nous, sur les conséquences de ces deux lotissements. Déjà, il apparaît que ces projets ne font pas consensus au sein du conseil municipal. Personne d’autre que la maire ne semble soutenir ces projets, car même le maire adjoint présent était à part et n’a pas pris la parole une seule fois. Cela parait être le projet de Mme La Maire ni plus ni moins.
Faut-il le rappeler, mais que l’obtention d’un prêt surtout pour les primo-accédants est de plus en plus difficile, voire impossible à obtenir. Les banques freinent sous l’impulsion de la Banque de France.
On peut comprendre l’enthousiasme de certains Arcillons à cette réunion, car peut-être que certains pourront faire une bonne affaire en vendant des terrains…
Soyons réaliste, avec la crise économique qui s’annonce, avec la difficulté pour obtenir un prêt, qui pourra acquérir une maison pour 220 000 euros ! Sûrement pas les primo-accédants.
Autrement concernant les parcelles ZN88 et 2N8 au rond-point, elles seront utilisées pour la construction d’une nouvelle salle des fêtes et d’abri pour recevoir des commerces itinérants. La commune a-t-elle vraiment les moyens financiers avec les pertes de subventions comme l’a indiqué Mme La maire ! NON, ce n’est pas une nécessité loin s’en faut au vu des problèmes économiques qui risquent de venir.
Peut-être que le but n’est pas uniquement d’amener des primo-accédants avec enfants sur Arces mais essentiellement, de faire construire pour construire sans se soucier des réels problèmes que vont rencontrer les riverains !
Mme la maire indique que ce projet pourrait être finalisé en 2 à 3 ans ! ! ! Quelle belle utopie. Le Clos du Moulin direction Talmont a mis 10 ans pour sortir de terre avec en complément avec les nuisances sonores des camions des travaux. Pourquoi cela serait-il différent avec ce lotissement ? Surtout avec les conditions économiques indiquées ci-dessus.
Autre question qui trotte, pourquoi ces lotissements n’ont pas été implantés en face du Clos du Moulin sur la parcelle ZM55 suffisante pour recevoir les deux lots. Ah, il est vrai que Mme le Maire habite le Clos du Moulin; Tout est dit.
Pour terminer, un village comme Arces risque de perdre son identité, voire son âme à vouloir s’aggrandir à tout prix. Arces a besoin que l’on s’occupe des lieux-dits très nombreux et délaissés à comparer au centre bourg.
Aucune concertation au préalable. La Mairie a une nouvelle fois mis sur le fait accompli les Arcillonnes et Arcillons.

RSS
Follow by Email