COMMUNE EN PAYS ROYANNAIS

Mortagne-sur-Gironde

L’agneau à l’honneur
C’est sur les bords de l’estuaire qu’est née, en 2005, l’Association des moutonniers de l’estuaire qui regroupe les éleveurs: Olivier Guillon, à Meschers; Richard Mas et Régine Boissaud, à Mortagne;Thierry et France Delottier, à Anglade, et Maurice Gruget, à Saint-Seurin-d’Uzet. Ce regroupement permet de faire reconnaître les spécificités de leurs élevages, de mieux valoriser les agneaux et de développer les élevages.Une charte de qualité. Soutenu par l’Irqua Charente et Poitou (Institut régional de la qualité agroalimentaire) et le Forum des marais atlantiques, l’association a déposé la marque «agneau de l’estuaire», associée à un cahier des charges. La traçabilité est assurée, de l’élevage jusqu’au client, et les éleveurs perpétuent le savoir-faire traditionnel des façonneurs de paysages, en menant leurs troupeaux à travers les prairies humides.
Ce syndicat mixte est aussi associé aux partenaires de la façade atlantique et est déclaré pôle relais de l’action gouvernementale en faveur des zones humides. L’objectif est de définir des méthodes qui permettent de dynamiser les filières de vente directe. Plusieurs réunions entre éleveurs et des forum sont organisées chaque année pour préciser les orientations à prendre.
Une journée de fête. L’Association des moutonniers de l’estuaire organise ce dimanche 8juin, sur le port de Mortagne, une journée découverte avec de nombreux stands et activités autour de l’agneau, pour sensibiliser le public à leurs actions.
À partir de 14heures, sont prévus des rencontres avec les producteurs, un marché paysan, des démonstrations de chiens de berger et de tonte, des balades avec des ânes bâtés, des animation nature sur les falaises de Mortagne, avec Nature Environnement17, un atelier filage et feutrine, une exposition sur le thème des Oiseaux des marais, le repas des moutonniers et un concert avec le groupe de jazz manouche, Swing d’O. Source




Edito

La mairie est plus encline à dépenser de l’argent des Arcillonnes et Arcillons pour la Culture (L’église même si cela peut-être utile) que pour protéger ses concitoyens des dangers de la route, entre autres ! Il sera dépensé en totalité 160 000€ HT pour la Culture, combien pour la sécurité des concitoyens de Arces ?
Une question tout de même se pose : quelles sont les priorités de la mairie en matière de sécurité depuis des années car il semble ne pas y en avoir ? A moins que cela arrange certains au sein de la mairie ? 18/07/2018

Abonnerez-vous à notre lettre d’information

Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam

Publicité

Quelques photos de la commune