La belle fête au village

Quelques subventions en moins avaient contraint l’association Créa à fixer un tarif d’entrée au village de « Musiques et gastronomie du monde ». Le public n’a pas boudé, affluant samedi soir, notamment, pour profiter de l’ambiance.Bernard Lavilliers aurait pu jouer en plein air. Prudents, les organisateurs ne voulaient pas, pour la deuxième année, courir le risque d’annuler pour cause de cieux déchaînés. Qu’importe. Entre huit musiciens haut de gamme et plus de 1 500 spectateurs acquis à sa cause, le baroudeur Lavilliers a assuré sa partition avec talent et efficacité. Un point final à la hauteur de cette quatorzième édition du festival. Source« >

2 réflexions sur “La belle fête au village