ARCES-SUR-GIRONDE – COMMUNE DU PAYS ROYANNAIS

Le parc naturel marin expliqué en Médoc

PAYS ROYANNAIS : Dominique Bussereau espère pour « l’été 2010 » la création officielle d’un parc naturel marin qui viendrait protéger l’embouchure de l’estuaire de la Gironde. Le temps de mener à bien l’étude préalable à la création de ce parc, l’échéance de 2010 paraît peut-être optimiste. Le projet, toutefois, avance.


La semaine dernière, à Lesparre (Gironde), Jérôme Bignon, le président de l’Agence nationale des aires marines protégées, a confirmé qu’il nommerait très prochainement les membres de la mission qui sera chargée de cette étude.

Sur une durée de deux ans (l’étude devrait commencer au premier trimestre 2009), le travail va consister à établir un état des lieux des ressources existantes, à concerter avec les acteurs locaux, puis à mettre en place un conseil de gestion. Un organe composé d’élus, des différents acteurs locaux, de techniciens, qui précisera les orientations définitives de ce parc. En clair, ses frontières géographiques et son mode de fonctionnement.

Après un passage sur le bassin d’Arcachon, c’est à l’invitation de la députée PS du Médoc, Pascale Got, que Jérôme Bignon est venu lundi dernier à Lesparre communiquer sur le parc marin. Il semble que le difficile débat sur le projet de terminal méthanier n’ait pas incité la préfecture de la Gironde à prendre l’initiative d’organiser une telle information en Médoc, alors que Jérôme Bignon a déjà eu l’occasion d’informer les Royannais du projet de parc naturel marin. Le lendemain de la réunion, c’est en tout cas ce que livrait sans détour Geneviève Rousseau, la directrice adjointe de l’Agence des aires marines protégées.

Financé par l’État

Sur le sujet du terminal méthanier, justement, le député Jérôme Bignon a clairement dit aux élus et aux représentants d’associations médocaines que « ce n’est pas parce que l’on va créer un parc marin qu’il ne pourra pas y avoir de terminal méthanier ».

Et d’ajouter : « On ne fera pas un bon parc marin en ayant cette seule motivation de départ. » Le député UMP prend ses distances et souhaite que l’on ne mélange pas les dossiers.

Au cours de cette réunion à Lesparre, Jérôme Bignon a aussi tenu à rassurer les élus sur le financement du parc naturel marin. « Il dépendra entièrement du budget de l’État. Il ne coûtera rien aux collectivités. » Il a précisé que le dossier sera soumis à enquête publique et que « le projet ne se fera pas s’il y a une forte opposition locale ».

Le président de l’Agence des aires marines protégées a beaucoup insisté sur la notion de concertation. « C’est un projet ambitieux, mené dans le cadre d’une politique d’État […]. Mais, après la phase de concertation, si vous n’en voulez pas, nous irons le faire ailleurs. » Source

Laisser un commentaire

Mardi - Sem. 42 1 7 Oct. Saint Baudoin YNouvelle lune
Publicité

Votre météo de Arces en direct et Webcam

Météo en 6 langues
Consulter la météo

Quelques photos de la commune


Votre qualité de l'air