COMMUNE EN PAYS ROYANNAIS

Halte aux querelles – « Terminal Méthanier »

Les membres du collectif Une pointe pour tous ont appris « avec stupeur la réaction de certains élus de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique concernant la lettre ouverte aux dirigeants de 4Gas » (notre édition d’hier). Cette lettre, rappelle le collectif fédérant les opposants à la construction d’un terminal méthanier au Verdon-sur-Mer, « a été conçue et réalisée par les membres du bureau de la rive gauche ».« Il a été demandé à Philippe Allaire, qui fait partie de la commission Rive droite, de faire signer le texte à quelques personnes » du Pays royannais, explique Une pointe pour tous dans un communiqué. « Jean-Michel Renu a signé sans faire de remarques particulières », affirme le collectif. Le maire de Saint-Georges-de-Didonne avait expliqué à ses confrères de l’Agglomération, lundi, qu’il n’avait « pas été sollicité ».
Le texte rédigé par le collectif ayant été approuvé par ses membres et le temps pressant pour publier cette lettre ouverte, Une pointe pour tous n’a pu « donner satisfaction » à Jean-Pierre Tallieu, qui avait fait la proposition d’un autre texte. Le collectif dit regretter d’avoir manqué de temps pour « rencontrer tous les élus du Pays royannais, tout comme ceux de l’autre rive, afin de montrer à tous que nous travaillons dans un même but contre ce funeste projet. »

« Lutter efficacement ». « Le soutien de tous, élus ou simples adhérents, est trop précieux pour que l’on perde du temps en polémiques qui ne pourront que diviser, alors que la volonté de tous est bien de lutter efficacement et ensemble contre le terminal méthanier. »
À noter que Jean-Michel Renu a proposé au président de l’Agglomération, Jean-Pierre Tallieu, que Dominique Bussereau vienne informer les élus communautaires de la position actuelle de l’État dans le dossier. Proposition évidemment acceptée. Reste à fixer la date de cette rencontre. Source

Une réponse à Halte aux querelles – « Terminal Méthanier »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Edito

La mairie est plus encline à dépenser de l’argent des Arcillonnes et Arcillons pour la Culture (L’église même si cela peut-être utile) que pour protéger ses concitoyens des dangers de la route, entre autres ! Il sera dépensé en totalité 160 000€ HT pour la Culture, combien pour la sécurité des concitoyens de Arces ?
Une question tout de même se pose : quelles sont les priorités de la mairie en matière de sécurité depuis des années car il semble ne pas y en avoir ? A moins que cela arrange certains au sein de la mairie ? 18/07/2018

Abonnerez-vous à notre lettre d’information

Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam

Publicité

Quelques photos de la commune