COMMUNE EN PAYS ROYANNAIS

Le jeune Hugues

ROYAN : L’une des premières que l’on se pose au sujet d’Hugues Auffray : mais quel âge peut-il bien avoir maintenant ? Il a fêté le 18 août dernier ses 79 ans et se porte comme un charme, merci pour lui. « Pour bien vieillir, il faut apprendre très tôt à rester jeunes », confie le chanteur dans un ouvrage au titre qui en dit long sur son état d’esprit : « La jeunesse n’a pas d’âge. »


Les bougies sur le gâteau, Hugues Auffray les souffle mais ne les compte plus, pas davantage que les titres de sa discothèque ou le nombre de concerts qu’il continue à donner.

Humaniste.

Pour le seul mois de novembre, Hugues Auffray va promener à neuf reprises ses « Quatre guitares autour d’un feu ». Point de feu de camp sur scène, mais l’idée est là : des copains musiciens, un répertoire folk comme il aime, le public, prêt à reprendre en coeur les indémodables « Santiano », « Céline » ou « Adieu monsieur le professeur ».

Ses chansons, « les enfants, à l’école, dans les colonies de vacances, chez les scouts, les reprennent encore ». Hugues Auffray n’en tire aucune gloriole, juste la satisfaction d’être resté fidèle à Brassens, « mon maître, parce qu’il écrivait des chansons humanistes ». Des chansons qui parlent d’amitié, d’amour, de la planète. Ce dernier thème, Hugues Auffrau s’en inquiète depuis plus de vingt ans, comme il s’est toujours investi, également, dans la lutte contre le racisme.

« On m’a traité de boy-scout, on m’a collé l’étiquette de ringard. » Hugues Auffray rigole. Il n’a cure des étiquettes, pourvu qu’on le laisse chanter « pour le public », un bonheur sans fin pour lui.

3 Pratique. Hugues Auffray en concert demain soir, sous le chapiteau – chauffée – de la Grande conche. Tarifs : carré « or » (place réservée), 40 euros ; placement libre, 33 euros ; enfants de moins de 10 ans, 10 euros. Renseignements et réservations au 05 46 39 27 87. Source

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Edito

La mairie est plus encline à dépenser de l’argent des Arcillonnes et Arcillons pour la Culture (L’église même si cela peut-être utile) que pour protéger ses concitoyens des dangers de la route, entre autres ! Il sera dépensé en totalité 160 000€ HT pour la Culture, combien pour la sécurité des concitoyens de Arces ?
Une question tout de même se pose : quelles sont les priorités de la mairie en matière de sécurité depuis des années car il semble ne pas y en avoir ? A moins que cela arrange certains au sein de la mairie ? 18/07/2018

Abonnerez-vous à notre lettre d’information

Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam

Publicité

Quelques photos de la commune