Dominique Bussereau s’excuse après un dérapage verbal

Le secrétaire d’Etat aux Transports Dominique Bussereau, tête de liste UMP en Poitou-Charentes, a présenté jeudi ses excuses pour avoir comparé à des « harkis » les centristes que la socialiste Ségolène Royal a ralliés à sa cause dans la région.

Cet incident, qui implique pour la première fois publiquement un membre du gouvernement dans la campagne des élections régionales de mars, intervient à la suite d’un nouveau dérapage verbal de Georges Frêche que le Premier ministre François Fillon avait condamné mardi à l’Assemblée.

Le premier secrétaire du PS, Martine Aubry, a répliqué en lui opposant une liste concurrente pour le scrutin des 14 et 21 mars.

« On ne peut pas se draper de la toge de professeur en morale publique pour donner des leçons à Georges Frêche et utiliser la première occasion venue le terme de harki comme une insulte », déclare-t-il dans un communiqué.

Elle dénonce « une formulation tout à fait douteuse, qui ressemble fort (…) à des propos nauséabonds déjà prononcés par d’autres, Georges Frêche par exemple ». Source




Edito


 
Voir nos derniers EDITO
 



Inscription à: Arces-sur-Gironde.Com
Votre E-Mail:

 

 

  

Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam

Publicité

Quelques photos de la commune

 

Tous formats

Tous formats



Quelques photos


Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam