ARCES-SUR-GIRONDE – COMMUNE DU PAYS ROYANNAIS

Mme Royal tape du poing

C’était hier la dernière session de la mandature au Conseil régional de Poitou-Charentes. Juste avant ce rendez-vous, Ségolène Royal s’est prêtée au jeu des questions-réponses avec la presse.

L’occasion d’évoquer les grandes lignes du bilan ainsi que les ultimes décisions, toutes consacrées à la mutation écologique, autant d’actions répondant au credo de «la croissance verte, de l’excellence environnementale et de l’emploi», les expressions favorites de la présidente depuis six ans.

Reste que, très vite, en ces temps de campagne électorale, la conversation a quitté l’univers des dossiers et des réalisations pour celui de la politique.

Et à l’évidence, hier, Ségolène Royal, qui ne cesse de répéter vouloir «tirer le débat vers le haut et éviter les polémiques», avait décidé de mettre certaines choses au point.

Elle a commencé par celui qui se définit comme son «humble challenger» et qui, mercredi soir, s’est pris les pieds dans le tapis sur Europe 1, Dominique Bussereau comparant les centristes attendus sur les listes Royal à des «harkis».

Parlé de gamelle à propos des gens du Modem qui ont décidé de me rejoindre.

Je pense que c’est une stratégie : il cherche à provoquer pour que je réagisse, cela pollue, dégrade le débat, risque de dégoûter les gens et favoriser l’abstention.

Nos partenaires ont pensé qu’il fallait qu’ils se comptent…

J’accueille des personnalités individuelles, des centristes humanistes qui se reconnaissent plus dans l’action que je mène que dans la droite de Sarkozy.

Les régionales ne sont pas l’enjeu d’un congrès du PS! Source

Laisser un commentaire

Heure à Arces :


Vendredi - Sem. 50 1 5 Déc. Saint Ninon XDernier croissant
Publicité

Votre météo de Arces en direct + Webcam

Météo en 6 langues

Publicité

Quelques photos de la commune