COMMUNE EN PAYS ROYANNAIS

Terminal méthanier du Verdon: 2.000 opposants sur la plage de Royan

ROYAN L’idée de départ était de suspendre, à 50 mètres au-dessus de la plage de la Grande Conche, à Royan, tout un rond de ballons gonflés à l’hélium. Ça aurait fait son petit effet pour représenter le volume réél d’une cuve de gaz liquéfié. Parce que le vent soufflait trop fort au bord de l’eau, hier après-midi, quatre petits ballons seulement ont délimité les 85 mètres de diamètre d’un tel « monstre », selon l’expression de Didier Quentin, député-maire UMP de Royan qui participait à la mobilisation.


Les élus présents

Quelque 2 000 personnes ont répondu présent à l’appel de l’association Une pointe pour tous, qui lutte depuis deux ans contre le projet de construction d’un port méthanier comprenant trois énormes cuves à Verdon-sur-Mer. Des Royannais inquiets quant à l’avenir de leur horizon en lorgnant sur la rive gauche médocaine. Le vice-président de l’association sur la rive droite, Jacques Gervais, a bien sûr pris le micro, ainsi que son homologue girondin, Bernard Vinquoy. « Nous avons toutes les raisons de croire qu’un tel projet n’aboutira pas », ont-ils lancé.

« J’ai eu Dominique Bussereau au téléphone ce matin », scandait Didier Quentin. « Il est à la pointe du combat ! » Et d’assurer que la présidente de Poitou-Charentes, Ségolène Royal, partie en Guadeloupe pour les obsèques du syndicaliste tué cette semaine, soutenait aussi la cause. Régine Joly, vice-présidente au Conseil régional, se trouvait ainsi au côté des militants, hier, sur le sable royannais. Sans compter plusieurs maires de communes de Charente-Maritime : Arces, Cozes, Saint-Sulpice-de-Royan, Saint-Palais-sur-mer ou encore Meschers-sur-Gironde étaient représentées.

« Menace funeste »

« Le terminal méthanier comme une menace funeste pour l’estuaire ! » Le député-maire de Royan s’adressait à la foule avec ferveur. « Le premier magistrat est en forme ! » a alors répondu en souriant un groupe de manifestants qui gardent bon espoir.

Et pour cause. Le 2 décembre, Francis Idrac, préfet de Gironde, a rejeté le dossier technique de l’entreprise néerlandaise 4Gas désireuse d’implanter le terminal. Une pointe pour tous reste néanmoins sur ses gardes. « Le danger, c’est que les navires transportant du gaz passeraient à 400 mètres des premières maisons, et à 700 mètres d’une école primaire », argue Jacques Gervais. « Sachant que ces bateaux soi-disant les plus sûrs au monde ne sont pas infaillibles. La preuve avec le  »Provalys » de GDF, tombé en panne au large d’Arcachon pendant la tempête du mois de janvier. »

Jouannot le 4 mars

Ajouté à cela le nombre d’emplois dans le secteur du tourisme qui se verraient compromis avec l’arrivée d’une telle structure, et une dévaluation garantie du prix des résidences sur le littoral : les arguments contre le projet industriel sont légion, qui seront exposés le 4 mars par Didier Quentin à la nouvelle secrétaire d’État à l’Écologie, Isabelle Jouannot. Le tout, on le rappelle, à quelques semaines de l’ouverture de la mission d’évaluation pour le classement de l’estuaire et des pertuis charentais.

Applaudissements à l’énoncé de ces revendications, et à l’avancée, au milieu de l’immense cercle formé par les militants, de l’actrice Marie-Hélène Lelièvre incarnant « Madame Grenelle », escortée par une troupe d’enfants eux-mêmes poursuivis par des hommes masqués, transportant trois fausses cuves « glaciales et gazéifiées ».Source [poll id= »6″]

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Edito

Comme nous l’annoncions dans notre article du 21/04/2018 concernant les fossés qui débordent, cela est arrivé et justement à l’endroit que nous indiquions route de l’estuaire le moulin.  Des maisons ont été inondées, des garages. Il semble que le maire se soit personnellement déplacé pour constater les dégâts. Et une nouvelle fois il aurait indiqué que des buses seraient posées pour l’écoulement de l’eau de pluie. A suivre encore. 12/06/2018

Abonnerez-vous à notre lettre d’information

Votre météo de Arces en 6 langues + Webcam

Publicité

Quelques photos de la commune